Un magnat de 45 ans « génétiquement amélioré » tente de réaliser l’inimaginable tout en dépensant 2 millions de dollars chaque année

Dans un monde où la technologie s’intègre parfaitement à la biologie, les magnats des affaires ne sont plus seulement des innovateurs au sein des conseils d’administration, mais également des pionniers dans les domaines de la génétique et du fitness. Bryan Johnson, l’illustre fondateur de Blueprint, a récemment envoyé une onde de choc sur les réseaux sociaux.

La vidéo préférée des États-Unis aujourd’hui

Avec une simple photo torse nu sur son Instagram et une légende qui proclamait audacieusement : « J’ai reçu ma première thérapie génique hier : la follistatine. Je suis maintenant un humain génétiquement amélioré (GEH) », Johnson a ouvert un débat dans la communauté du bodybuilding et du fitness. Aux limites du potentiel humain et de l’éthique de l’amélioration génétique.

Bryan Johnson : thérapie génique à la follistatine

Pour le contexte, la thérapie génique Follistatin n’est pas une procédure expérimentale marginale. Des études scientifiques le soutiennent, et il se classe actuellement au septième rang dans les études sur la durée de vie. Il montre également des résultats prometteurs en prolongeant la durée de vie d’une souris d’un impressionnant 30 %. Si des résultats similaires peuvent être reproduits chez l’homme, les implications seraient stupéfiantes.

Mais pourquoi quelqu’un comme Johnson, déjà un entrepreneur renommé, se lancerait-il dans le domaine de l’amélioration génétique ? Les objectifs sont multiples et révolutionnaires. La réduction épigénétique de l’âge constitue avant tout un objectif prioritaire. La thérapie modifie l’expression des gènes et peut potentiellement faire reculer l’horloge biologique d’une personne.

Business Tycoon dépense 2 millions de dollars par an pour récupérer le corps d’un jeune de 18 ans

Passant de la notion abstraite d’âge, la thérapie a également des objectifs pratiques de santé. La liste des organes sous surveillance en vue d’améliorations potentielles se lit comme un cours d’anatomie complet. Des organes vitaux comme le cœur et les reins à des types de graisse spécifiques comme la graisse brune et beige.

Le coût de la condition physique et le dépassement des frontières biologiques

L’amélioration du volume et de la force musculaires est également au programme. Pour beaucoup, l’attrait de capacités de remise en forme améliorées, sans les innombrables heures passées à la salle de sport, est sans aucun doute tentant. Cependant, il ne s’agit pas seulement d’obtenir un physique sculptural. Un volume et une force musculaires accrus peuvent entraîner une amélioration des résultats en matière de santé, de mobilité et de qualité de vie globale, en particulier à mesure que l’on vieillit.

Fournir des commentaires nous aidera à améliorer votre expérience.

Vous avez apprécié votre lecture ? Faites-nous savoir dans quelle mesure vous êtes susceptible de recommander Parlersport à vos amis !

L’objectif principal de ce grand projet est de ralentir le vieillissement. En cas de succès, cette initiative pourrait redéfinir notre compréhension du vieillissement et peut-être même brouiller les frontières entre les jeunes et les personnes âgées. Cependant, de telles initiatives révolutionnaires ne sont pas bon marché. Johnson aurait dépensé la somme colossale de 2 millions de dollars par an dans cette quête.

Pour beaucoup, l’idée de dépenser une somme aussi astronomique peut sembler scandaleuse, mais lorsque l’on examine de plus près les avantages potentiels – et les implications plus larges pour l’humanité – il s’agit d’un investissement dans l’avenir. Un avenir où l’âge pourrait n’être qu’un chiffre et où les limites du corps humain pourraient être repoussées plus loin que jamais.