La joueuse de tennis américaine Danielle Collins a récemment enfreint les protocoles COVID-19 du tournoi de tennis par équipe mondiale 2020. En conséquence, les organisateurs de l’événement l’ont licenciée peu de temps après que sa violation ait été signalée. Avant d’être abandonné, Collins participait au tournoi dans le cadre du «Orlando Storm». Et son coéquipier pense que le WTT a bien fait les choses.

LIRE LA SUITE: L’ancien demi-finaliste de l’Open d’Australie suspendu du tournoi de tennis pour violation des protocoles COVID-19

Les organisateurs du tournoi ont fait «la bonne chose» en licenciant Danielle Collins, déclare la finaliste de l'Open d'Australie

«Danelle Collins a mis le WTT dans une mauvaise position»

Carlos Silva, PDG de WTT, a déclaré: «Nous avons licencié Danielle Collins pour le reste de la saison 2020 de World TeamTennis après avoir rompu nos protocoles COVID-19 et quitté le Greenbrier Resort et l’état de Virginie-Occidentale. Les protocoles ont été mis en place et communiqués à de nombreuses reprises pour protéger la santé et la sécurité de nos joueurs, entraîneurs et membres du personnel qui sont de la plus haute importance pour le WTT. Comme je l’ai dit à Danielle, cela m’a mis dans une mauvaise position parce que tous les autres joueurs ont été déçus et mécontents. Vous devez protéger tous les joueurs ici. Le plus important est d’arriver au 2 août. »

Il semble que les coéquipiers de Collins n’avaient aucune idée de la brèche jusqu’à ce que le numéro 51 mondial ne se présente pas pour la session de test COVID-19 de son équipe lundi après-midi.

Selon Tennis.com, Le membre de l’équipe de Collins, Tennys Sandgren, a déclaré: «Elle n’a dit à personne qu’elle allait nulle part. Nous faisions un test sanguin hier. Dans le chat de groupe, il est 15 h et nous partons à 15 h 30 et elle est comme “je suis à Charlottesville [Virginia]. ‘»

Les organisateurs du tournoi ont fait «la bonne chose» en licenciant Danielle Collins, déclare la finaliste de l'Open d'Australie

“WTT a fait ce qu’il fallait pour supprimer Danielle Collins”

Interrogé sur son point de vue sur le renvoi de Collins du tournoi, Sandgren a déclaré que les organisateurs avaient fait la bonne chose. Il a déclaré, “Je pense qu’ils ont fait la bonne chose. C’est un événement d’équipe et tout le monde doit être responsable face à une pandémie et suivre les protocoles. Cela montre simplement que vous devez être sur la même longueur d’onde avec tout le monde. »

L’entraîneur d’Orlando Storm, Jay Gooding, partage également l’opinion de Sandgren. Il a dit, “Ils n’avaient pas d’autre choix que de gérer ça comme ça, d’après ce que j’ai compris. Je pense qu’il était assez clair que les gens n’étaient pas autorisés à quitter la propriété, évidemment pour des raisons de sécurité. Je pense que c’était à des fins nutritionnelles pour obtenir de la nourriture et des suppléments. Nous avons échangé des SMS. Je l’ai contactée. Je suis sûr qu’elle est assez contrariée, ce qui est compréhensible. »

Les organisateurs du tournoi ont fait «la bonne chose» en licenciant Danielle Collins, déclare la finaliste de l'Open d'Australie

Une brèche inattendue

Pendant le déroulement du tournoi, les organisateurs interdisent strictement aux joueurs de sortir du site «The Greenbrier». Non seulement cela, mais les organisateurs ont également interdit aux joueurs de visiter le casino dans la station où le tournoi est joué. Tous les individus ont également reçu pour instruction de porter un masque à l’intérieur, et ils doivent subir plusieurs tests COVID-19. Outre tout cela, des directives strictes de distanciation sociale sont rendues obligatoires.

LIRE LA SUITE: REGARDER: Venus Williams montre des mouvements de danse incroyables sur un court de tennis alors qu’elle revient à l’action